Je me prends pour Christine Angot

J'initie une nouvelle chronique intitulée "Pour qui je me prends ?" où j'épouse la silhouette d'un(e) écrivain(e) renommé(e) et le temps d'un hommage plutôt particulier j'enfile son costume. Le premier texte sera consacré à Desproges puis suivront Beigbeder, Fernando Pessoa, Christine Angot et dans un ordre aléatoire Nietzsche, Einstein, Amélie Nothomb, Victor Hugo, Leïla Slimani, … Lire la suite de Je me prends pour Christine Angot

Publicités

« Le livre de l’intranquillité » de Fernando Pessoa, 16/20

L'intranquillité est-ce quand tu écris une critique de livre pleine de venin et dont tu ne sais pas si à l'arrivée tu vas te faire lyncher ou juste écharper ou l'intranquillité est-ce quand tu écris une critique de livre pleine de poison et tu ne sais pas si les gens vont lire avant de cliquer ou … Lire la suite de « Le livre de l’intranquillité » de Fernando Pessoa, 16/20

Je me prends pour Frédéric Beigbeder

J'initie une nouvelle chronique intitulée "Pour qui je me prends ?" où j'épouse la silhouette d'un(e) écrivain(e) renommé(e) et le temps d'un hommage plutôt particulier j'enfile son costume. Le premier texte sera consacré à Desproges puis suivront Beigbeder, Fernando Pessoa, Christine Angot et dans un ordre aléatoire Nietzsche, Einstein, Amélie Nothomb, Victor Hugo, Leïla Slimani, … Lire la suite de Je me prends pour Frédéric Beigbeder

« Les vacances d’un serial killer » de Nadine Monfils, 5/20

« Ce livre est un régal, jamais vulgaire, toujours drôle, inventif. Nadine Monfils est une surdouée de l'humour noir, la reine de l'incongru… la fille d'Audiard et de Lautner » dixit Gérard Collard à ne pas confondre avec Gilbert Collard (les deux sont complaisants) qui s'y entend mieux en Justice qu'en Littérature, évitons le sujet … Lire la suite de « Les vacances d’un serial killer » de Nadine Monfils, 5/20

Je me prends pour Pierre Desproges

J'initie une nouvelle chronique intitulée "Pour qui je me prends ?" où j'épouse la silhouette d'un(e) écrivain(e) renommé(e) et le temps d'un hommage plutôt particulier j'enfile son costume. Le premier texte sera consacré à Desproges puis suivront Beigbeder, Fernando Pessoa, Christine Angot et dans un ordre aléatoire Nietzsche, Einstein, Amélie Nothomb, Victor Hugo, Leïla Slimani, … Lire la suite de Je me prends pour Pierre Desproges