On pourrait se dire que c’est une référence au côté prévisible du satellite qui apparaît quasi-systématiquement dans la nuit, sans surprise, qui va droit au but et ne possède pas de nuances.

Les expressions « crétin de la lune » ou « face de lune » montrent que les rondeurs de cet astre sont assimilées à un visage figé et sans expression tel que peut en arborer une personne en apparence abrutie.

ftfjp0NhwwNyBCSwaVMdtflsgo0@700x709

Autrefois les expressions liées à la Lune faisaient souvent référence à la folie et à la distraction : « avoir la tête dans la lune» ou encore « avoir un quartier de Lune dans la tête ». Soit la tête dans les nuages. Être con comme la Lune serait donc une évolution mal lunée de cette expression. Une autre possibilité vient de l’argot : une allusion à la partie postérieure du corps humain, ce qui reviendrait à dire « con comme un cul ».

Etre con comme la lune… c’est être encore plus con qu’un moulin à vent, c’est dire…. Voilà, c’est bête comme chou ! Bon, je m’éclipse.

Nowowak

7 commentaires sur « Con comme la lune »

  1. Ma grand-mère, quand elle faisait allusion à notre petit postérieur, elle utilisait le terme « pète-lune ».
    J’ignore si beaucoup de personnes l’utilisaient mais, de toute façon, ça doit être bien belge, ça une fois 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. 🌝
    🌜La lune quand elle est pleine cache ses expressions, alors qu’en forme de croissant, elle semble pourtant sourire.
    La lune je l’aime car c’est beaucoup elle qui fait la nuit et le beau temps.
    Et oui, si nuages il y a accrochez-vous pour la distinguer ! À moins d’être perché.e.s au point de se balancer sur la balançoire à côté de Pierrot, temps pourri pas de Lune !🌛

    La lune étant assimilée au sexe de la femme, elle donne la réplique à « con comme une bite ». D’où les autres références ô combien intellectuelles, « con comme un manche », pour qui aime se l’astiquer, et comme au bout du manche on y trouve son balai, il n’est pas rare d’être également « con comme un balai ».

    Moi je préfère « con comme une valise sans poignée » ! Ça n’a rien à voir et justement j’aime bien. Parce qu’avec une valise sans poignée, quand vous vous trouvez en bas des marches et que l’ascenseur est en panne, vous avez vraiment l’air con comme une godasse du pied gauche à droite.

    Aimé par 2 personnes

  3. Elle n’a pas l’air si con la Lune ! Ceux qui lui ont trouvé cet air figé et inexpressif n’ont pas su la regarder avec attention et admiration.
    Si ç’avait été le cas, ils en parleraient avec plus de respect et seraient admiratifs devant sa lueur pâle qui nous éclaire lors des pleines lunes et face à ces expressions diverses et couleurs diverses qu’elles nous offrent lorsqu’elles décident de devenir lune rousse ou de s’éclipser.
    Alors, le prochain clown qui me dit que je suis con comme la lune, je le prendrai comme un compliment.
    Quant à dire qu’on est con comme un cul, qu’on se rappelle qu’un fessier est bien utile pour être assis confortablement sans avoir mal aux os.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s