« Mon père est femme de ménage », de Saphia Azzeddine, 17/20

Foi de Nowowak si je cherche à reluire ou à brosser de bons mots au risque de perdre mes derniers lecteurs que je sois sur le champ passé au détergent ! Quelque chose vous chiffonne ? Auteure en vogue Azzeddine (avec deux z et deux d) nous habitue depuis cinq six livres à parler de … Lire la suite de « Mon père est femme de ménage », de Saphia Azzeddine, 17/20

L’extrait du mardi #55

Ca baise comme des salauds chez les pauvres, parce que c’est gratuit.  Ils disent qu'il faut cacher ses ornements afin que l'homme n'ait pas de pensées inavouables. C'est écrit comme ça et ça n'a l'air de déranger personne. C'est lui qui a des pensées inavouables et c'est moi qui dois me cacher. Ça n'a pas … Lire la suite de L’extrait du mardi #55

Le talent paye toujours

Elles ont brillé et fait briller toute leur vie. Elles n'ont jamais rechigné devant la mission, toujours prêtes à rendre service. Autant d'abnégation devant l'effort est chose rare. Jour après jour, elles ont lustré, nettoyé, épuré chaque surface immergée de l'iceberg, donnant de leur personne laissant échapper ici ou là quelques morceaux de peau végétale … Lire la suite de Le talent paye toujours

« La laisse », de Françoise Sagan, 10/20

Je fais partie d'une catégorie de lecteurs exigeants. Des personnes capables d'arrêter leur lecture dès les deux premières lignes si elles trouvent une incongruité. Des personnes qui ne supportent pas la facilité. Des personnes qui préfèrent le vol léger de l'oiseau au lourd labeur de la charrue. Des personnes qui aiment que les personnages du … Lire la suite de « La laisse », de Françoise Sagan, 10/20