C’était plus que bizarre. Toutes les heures quelqu’un sonnait à sa porte. Des inconnus qui eux-mêmes ignoraient pourquoi ils étaient venus jusqu’ici pour le déranger. Conscients de leur erreur, ils repartaient médusés et semble-t-il encore plus perdus.
«  – C’est fou ce que le monde peut compter comme détraqués », se disait-il à chaque fois.

– Bonjour je suis la jeune femme de trente ans qui est passée au Journal de Vingt Heures parce qu’on l’a kidnappée.
– Vous désirez quoi ?
– Je ne sais pas. Rien. Qui êtes-vous ?
– Je suis chez moi, c’est à moi de vous poser la question.
– J’ai dû me tromper. Au revoir Monsieur.

– Bonjour je suis l’entraîneur de Ligue 1 qui vient d’être limogé en raison de mauvais résultats.
– Vous désirez quoi ?
– Je ne sais pas. Rien. Qui êtes-vous ?
– Je suis chez moi, c’est à moi de vous poser la question.
– J’ai dû me tromper. Au revoir Monsieur.

– Bonjour je suis le député qui vient d’être mis en examen pour recel d’abus de confiance.
– Vous désirez quoi ?
– Je ne sais pas. Rien. Qui êtes-vous ?
– Je suis chez moi, c’est à moi de vous poser la question.
– J’ai dû me tromper. Au revoir Monsieur.

– Bonjour je suis le serial killer qui assassine ses victimes en les égorgeant avec un coupe-ongles.
– Vous désirez quoi ?
– Je ne sais pas. Rien. Qui êtes-vous ?
– Je suis chez moi, c’est à moi de vous poser la question.
– J’ai dû me tromper. Au revoir Monsieur.

– Bonjour je suis le policier corrompu qui couvrait un trafic de drogue au sein de sa brigade et qui vient d’être arrêté.
– Vous désirez quoi ?
– Je ne sais pas. Rien. Qui êtes-vous ?
– Je suis chez moi, c’est à moi de vous poser la question.
– J’ai dû me tromper. Au revoir Monsieur.

– Bonjour je suis le ministre accusé de viol et de harcèlement sexuel sur 212 jeunes femmes entre 1995 et 2020.
– Vous désirez quoi ?
– Je ne sais pas. Rien. Qui êtes-vous ?
– Je suis chez moi, c’est à moi de vous poser la question.
– J’ai dû me tromper. Au revoir Monsieur.

– Bonjour je suis le chauffeur de l’asile psychiatrique qui vient vous ramener dans votre cellule, l’ambulance vous attend.
– Vous désirez quoi ?
– Je viens de vous le dire.
– Je suis chez moi, j’y reste.
– Monsieur, vous êtes dans une cabine téléphonique.

Nowowak

8 commentaires sur « Qui sonne ? »

  1. Les disques Barclay ne se rayent jamais, scrrrr! Les disques Barclay ne se rayenent jamais, scrrrr! Les disques Barclay ne se rayent jamais, scrrrr! Les disques Barclay ne se rayent jamais, scrrrr! Les disques Barclay ne se rayent jamais, scrrrr! Les disques Barclay ne se rayent jamais, scrrrr! Les disques Barclay ne se rayent jamais, scrrrr!

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s