La fiabilité est la confiance que l’on peut octroyer envers une personne dont le comportement est stable et relativement prévisible, exempt de sautes d’humeur qui pourraient bousculer ses attitudes. Cela n’empêche pas la fantaisie chez l’individu mais cette vertu permet de savoir à quoi l’on s’attend par rapport à une situation donnée. Loyales, fidèles, ces personnes disposent d’un fonctionnement basé sur la réciprocité et l’échange gagnant-gagnant. Tu es correct avec moi, je suis correct avec toi. On peut compter sur elles, ce qui ne veut pas dire en abuser et profiter d’une gentillesse qui n’est pas de la faiblesse.

Fiable ne signifie pas faible

Chez les fiables, règne une nature bienveillante où la constance, le respect et l’efficacité font partie intégrante de leur visage d’âme. Vous leur écrivez, ils répondent sans tarder. Ces êtres responsables aiment quand tout est bien rangé sans être pour autant maniaques. Comme vous, ils n’aiment pas les mauvaises surprises. Ils vous donnent de leurs nouvelles. Ils ne vous abandonnent pas en pleine conversation. Ils ont une démarche à réaliser, elle passe avant le reste mais tout est noté dans un coin de leur tête. Ils sont les premiers à souhaiter votre anniversaire. Leur besoin de liberté est aussi important que pour les autres, leurs goûts sont multiples mais ils nourrissent les liens qui les attachent car l’égoïsme et l’individualisme sont loin de leurs habitudes.

Que dire des originaux qui vous zappent, qui ne tiennent pas leurs promesses, qui sont bordéliques chez eux et dans leurs têtes ? Leur amitié est aussi solide qu’une toile de tente sous la tempête. Ils semblent oublier votre existence puis soudainement s’en rappellent sans jamais se sentir culpabilisés. C’est d’ailleurs vous qui êtes psychorigide si vous leur faites remarquer un retard ou un oubli. Ils ont du positif mais leur légèreté voire leur frivolité ne sont pas toujours faciles à vivre. Cela fait bohème en apparence, mignon tout plein, mais derrière la vitrine de l’excentricité… c’est pénible. On supporte ou non. On trouve cela toxique ou non.

Nowowak

3 commentaires sur « Quand tu parles à un bordélopathe… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s