Oh oui l’école nous apprend, ce sont eux qui le disent et qui l’écrivent sans faute sur le tableau de leur avenir. N’empêche que ça craint le niveau actuel. Merci le confinement pour ces vacances bienvenues. Chut. Braves gens, dormez tranquilles.

9 commentaires sur « L’école vous apprend »

  1. À l’école j’ai surtout appris que j’étais différente.
    J’y ai connu la cruauté et la bêtise.

    Je n’ai jamais mieux appris que par moi-même. Ma curiosité m’a formée et enrichie.

    Rares sont les professeurs passionnés capables de transmettre avec pédagogie.

    J’aurais aimé apprécier l’école.

    À l’age adulte, j’ai rencontré une historienne lors d’une conférence sur la danse. Je l’ai écoutée comme un livre ouvert. L’enthousiasme et la sincérité se partagent dans des vases communicants à des fins d’apprentissage et de connaissance.

    Aimé par 5 personnes

  2. Un système de santé que le monde entier nous envie ;),
    Et un système d’enseignement que j’espère on ne nous envie pas.
    L’autre jour ma fille me raconte « maman je n’ai pas eu le temps de terminer ma rédaction (elle est en 5°), on avait normalement 2h et avec tous les bla-blas des uns et des autres, les interminables consignes, il ne restait plus qu’une heure vingt. »
    Du coup elle était vexée et très frustrée de ne pas avoir eu le temps de terminer l’exercice.
    Elle reçoit sa note…18/20 avec force compliments et demande de lire sa rédaction devant tout le monde… (elle est réservée, donc c’est très compliqué pour elle)
    Ma fille  » tu sais je ne suis pas dupe, je sais que j’ai une bonne note parce qu’il n’y a aucune faute d’orthographe » C’est juste ça l’exploit…
    Et d’ajouter  » je m’excuse ça ne vaut pas 18, l’exercice n’est pas terminé »
    En deux ans elle a dû à faire 3 rédactions… elle est consciente qu’elle ne s’exerce pas assez.
    Moi de dire « oui mais aux yeux de la professeure ça suffit pour tellement te démarquer du niveau général… »
    Il faut se battre et beaucoup leur demander de se former à la maison, de regarder des manuels, de lire, de travailler encore et encore la conjugaison et la grammaire.
    De ne pas se contenter de ce qu’on te donne à savoir, de pousser le curseur…
    C’est dur.
    Et des fois je me dis, mais à quoi bon ?
    Le problème c’est qu’on méprise l’effort.

    Aimé par 2 personnes

      1. ♫♪♪♫♪♪
        Au dessus des vieux volcans
        Glissent des ailes sous les tapis du vent
        Partage, partage
        Éternellement
        De nuages en marécages
        De vent d’Espagne en pluie d’équateur
        Partage, partage
        Vole dans les hauteurs
        Au dessus des capitales
        Des idées fatales
        Regardent l’océan
        ♫♪♪♫♪♫

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s