Nous sommes loin de Julie Lescaut ou de P.J. C’est grâce à la présence de cette documentaliste pas comme les autres. Une personne autiste qui se régale des casse-tête (pardon des puzzles) mais panique dès que son monde intérieur est bousculé.

Affiches, posters et images de Astrid et Raphaëlle (2019)

Quand on entend un bruit de sabots, il y a plus de chances de voir un cheval plutôt qu’un zèbre.

Rain woman n’a rien d’une déficiente intellectuelle et au contraire ses capacités au-dessus de la moyenne permettent d’aider une commandante de police désordonnée dans un univers masculin peu clément. Ce personnage de Raphaëlle Coste serait d’ailleurs fade s’il n’était pas sublimé par la présence d’Astrid Nielsen. La série repose uniquement sur l’actrice franco-norvégienne Sara Mortensen (ex-Coralie dans « Plus belle la vie« ) qui joue à merveille cette femme non handicapée.

Astrid Et Raphaëlle Saison 2 Episode 1

– L’autre jour un collège neurotypique m’a montré une photo de son bébé. Il m’a demandé ce que j’en pensais. J’ai simplement répondu à la question. Son bébé ressemblait à une personne âgée, obèse, avec le visage écrasé. Je crois que cela l’a vexé. C’est parfois difficile de s’y retrouver avec les neurotypiques.

Le droit à la différence existe. C’est une richesse. Dès que vous sortez de la marge on vous nargue, on vous empoisonne. Il faut détester son prochain. On vous gausse, on vous exclut. Pour une couleur de cheveux, un tic, un cheveu sur la langue, vous devenez le souffre-douleur d’abrutis notoires qui ne savent pas écrire le mot « empathie » et qui se croient plus malins. Même leur clebs qui leur lèche la main sans répugnance est moins creux. Voilà donc l’intérêt de cette série en dehors d’une fiction plaisante : remettre les pendules à l’heure.

L’autisme n’est pas une maladie honteuse, ce n’est pas une maladie du tout.

Le binôme est contrasté. Astrid déteste être touchée et ne supporte pas que l’on dérange ses affaires. Elle n’est guère douée pour les efforts de socialisation. Raphaëlle est plutôt joviale et débrouillarde. Sa perception cartésienne va s’enrichir du don de sa « collègue » pour découvrir l’invisible. Elle n’en demeure pas moins une maman débordée qui oublie d’aller chercher son gosse à l’école. Personnage énigmatique, Astrid nous entraîne sur des pentes glissantes où le malaise devient contagieux.

Nowowak

4 commentaires sur « Astrid et Raphaëlle »

  1. Une série que j’ai dévorée !
    J’ai tant aimé Astrid et son univers.

    J’ai aimé sa complicité montante avec Raphaëlle.

    Ce série met en lumières toutes les difficultés qu’un autiste peut rencontrer dans son quotidien.

    Le groupe de paroles du soir animé par William Thomas (l’excellent Jean-Benoît Souilh) est très bien mis en scène et nous ouvre les portes d’un monde hors du commun.

    Sara Mortensen et Sylvie Filloux (Astrid Nielsen, adolescente) jouent admirablement mais Astrid ne saurait exister sans les personnages émouvants et surprenants qui l’entourent.
    Son père, son tuteur, l’équipe du commandant Coste, ses amis autistes, son ami japonais, le fils de Raphaëlle et bien-sûr Raphaëlle.
    Tous lui donnent la réplique avec justesse.

    Les enquêtes policières sont secondaires. Leur intérêt se porte sur les méthodes de travail pragmatiques et étonnantes menées par un duo improbable.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s