Quelle importance si un lecteur est un homme ou une femme ? Sur un site de lecture, l’important c’est de découvrir d’autres horizons de lecture et échanger des impressions et des avis avec d’autres abonnés qui ont les mêmes goûts. Par exemple, Nowowak est peut être un homme, une femme, un jeune homme ou un vieillard, qu’est-ce que cela peut faire ?

« On ne sourit pas au loup…sinon il croît qu’on veut se battre. »

Voilà une question qui est très bonne et qui a surgi au cours d’un échange. Sommes-nous des entités virtuelles anonymes dont les secrets seront bien gardés ? Devons-nous allez au-delà de ce lien éphémère et avec le temps tenter d’en savoir plus sur ceux que nous suivons ? Est-ce souhaitable ? Quand quelqu’un nous touche par sa sensibilité, son humour ou son intelligence comment résister à mieux connaître sa personnalité et son quotidien ? Des émotions peuvent naître se transformer en tendresse, sympathie, affection, amitié. Cela s’est déjà vu.

« Je ne vois vraiment pas l’intérêt de se clôturer derrière une identité pour se définir. Le passé, le métier, l’âge ne sont que les parties visibles d’une vie, des fragments. Si je lis, c’est bien pour m’en échapper, chercher autre chose et en partageant mes lectures, avoir l’espoir d’entrevoir que je ne suis pas totalement seule dans cette quête. »

La volonté de l’anonymat et d’une forme de superficialité doivent être respectées ! Cependant à force d’échanger, de partager, de commenter, de parler, de répondre, il se crée une proximité entre inconnus d’un réseau social qui ne se voient pas qui ne se touchent pas qui ignorent tout de l’autre.

« Je me suis apprivoisée dans les livres. J’ai avancé le regard ancré dans le dos de ceux qui m’ouvraient la route. Morts ou vivants. Sans visage, ils continuaient à oeuvrer. J’ai fait confiance à leurs pas pour mettre les miens. Je me suis vue
J’ai marché vers mon propre cœur. »

Jeanne Benameur, « Comme on respire. » 

Parfois la rencontre prend du temps parfois elle est immédiate. Quand c’est le cas on n’a plus envie de rester un lecteur lambda, on s’intéresse à la personne, non uniquement ce qu’elle aime lire. C’est ce que l’on appelle les rapports humains. Le virtuel ne peut être une excuse pour esquiver ce désir de complicité. Chacun peut refuser ou accepter une bulle d’intimité avec les contacts qu’il établit. Le choix est libre.

Nowowak

9 commentaires sur « Et vous, vous êtes qui ? »

  1. C’est dit et bien dit…. C’est ainsi que je vis (vivre) les plus belles réalités de ma vie, en prolongeant ainsi ces rencontres épistolaires. par de réelles rencontres.. Et cela passe essentiellement par les écrits, mots, commentaires correspondances, etc. Le quotidien et nos vies sociales fournissent largement de quoi satisfaire les aspirations relationnelles. Je ne fous plus les pieds au marché, ils ne vendent plus que de la nourriture industrielle de synthèse…. Autant se fournir à la pharmacie ou à la station service, c’est de la pétrochimie aussi….

    Aimé par 4 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s