Grosse fatigue

La langue française est parfois fatigante. Faut-il à ce mot un "u" ou non ? Enquête. 1) fatigant (sans "u") C'est alors un adjectif qui qualifie un nom, mais n'exprime pas une action. Il suffit de le remplacer par un autre adjectif, par exemple "amusant" pour voir si la phrase se tient.Exemple : ce politicien … Lire la suite de Grosse fatigue

Les vraies gens

La langue française est difficile. Il n'y a pas de faute quand il est écrit les vraies gens. Non pas parce que le mot est pris comme synonyme de "personnes" mais pour la raison grammaticale suivante :Quand il est suivi d'un adjectif, le mot gens reste masculin : les gens pauvres, les gens honnêtes, etc. Ce qui semble logique. Pourtant, quand il est non pas … Lire la suite de Les vraies gens

Louÿs de Belleville, l’échappé d’une autre planète

Ne cherchez pas à comprendre, Louÿs de Belleville est un poète complètement déjanté, hyper carré dans sa démarche pas du tout carrée, barré à l’ouest de l’extrême ouest. Il voudrait que tout hisse et hérisse. « Hissons-nous avec tous les hérissons à trois dents ». Hissez haut. Sa pensée poêtôlogue c'est du lourd mais aussi du léger. … Lire la suite de Louÿs de Belleville, l’échappé d’une autre planète

Des fautes en couleur

Je ne vais pas vous plomber la tête avec l'embryon même de l'évocation d'un contenu qui aux dernières nouvelles proposerait une analyse du lexique chromatique où le mot couleur serait systématiquement disséqué dans une perspective syntactique et sémantique voire constructionnelle où il serait question d'assemblages syntaxiformes et de propriétés chromatiques référentes. Par contre je serai … Lire la suite de Des fautes en couleur