pixiz-08-04-2020-21-19-00    Des livres j’en ai lu plus de dix mille. Beaucoup se sont évaporés dans ma mémoire. Les notes et les appréciations que je donne à mes lectures récentes sur ce blog sont celles d’un ressenti qui s’appuie sur une expérience autodidacte et un instinct libre de toutes pressions.
Elles ne remettent en cause ni l’auteur ni les lecteurs qui ont aimé. Elles ne sont pas l’expression d’un jugement objectif et définitif. Elles ne possèdent que la valeur de l’instant et plairont peut-être aux lecteurs  dont les ressentis sont proches des miens et qui verront dans ces critiques une invitation ou non à lire.

a

0 – 5 / 20 : passez votre chemin, retournez sous la couette, cette bouse est indigne de nuire à votre sommeil.
6 – 8 / 20 : lire cette engeance si on vous la prêtée mais sans dépasser la PAGE 36.
9 -10 / 20 : il manque le petit truc pour que ce bouquin insensé soit passable.
11 – 12 / 20 : pas le bouquin du siècle mais cela se laisse lire sans trop bâiller.
13 – 14 / 20 : un livre qui mérite d’être appelé un livre et d’être pieusement conservé dans sa bibliothèque.
15 – 16 / 20 : un livre qui fait honneur à la littérature, l’exception culturelle !
17 – 18 / 20 : on atteint les sommets de la vraie écriture, du genre de celle qui révolutionne votre pensée !
19 – 20 / 20 : la perfection n’existe pas mais ces livres la frôlent et je les voudrais sur une île déserte.

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Mein Kampf » d’Adolf Hitler, 1/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Dans l’béton » d’Anne F Garréta, 3/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Et si c’était vrai » de Marc Lévy, 4/20

« Sujet Angot » de Christine Angot, 4/20

« Le voisin » de Tatiana de Rosnay, 4/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Pourquoi le Brésil ? » de Christine Angot, 5/20

« L’égoïste Romantique » de Frédéric Beigbeder, 5/20

« Les vacances d’un serial killer » de Nadine Monfils, 5/20

« My Absolute Darling » de Gabriel Tallent, 5/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut, 6/20

« 7 ans après » de Guillaume Musso, 6/20

« Les disparus de l’A16 » de Maxime Gillio, 6/20

« Comment parler des lieux où l’on n’a pas été ? » de Pierre Bayard, 6/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« La vraie vie » d’Adeline Dieudonné, 7/20

« La fille du train » de Paula Hawkins, 7/20

« L’Attrape-cœurs » de J.D. Salinger, 7/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Les prénoms épicènes » d’Amélie Nothomb, 8/20

« L’interprétation du rêve » de Sigmund Freud, 8/20

« La cote 400 » de Sophie Divry, 8/20

« Chroniques de l’asphalte » de Samuel Benchetrit, 8/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« La jouissance » de Florian Zeller, 9/20

« Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin, 9/20

« Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » de Jean-Paul Dubois, 9/20

« Le troisième mensonge » d’Agota Kristof, 9/20

« Contagions » de Paolo Giordano, 9/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Inhumaines » de Philippe Claudel, 10/20

« L’herbe bleue » de Béatrice Sparks, 10/20

« Les reliques » de Jeanne Benameur, 10/20

« Une année au lycée : Guide de survie en milieu lycéen » de Fabrice Erre, 10/20

« Histoire d’amour », de Régis Jauffret, 10/20

« Teen spirit » de Virginie Despentes, 10/20

« Je hais la Saint-Valentin », d’Allison Rushby, 10/20

« L’encre et le sang » de Laurent Scalese et Franck Thilliez, 10/20

« Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig, 10/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Einstein, le sexe et moi » d’Olivier Liron, 11/20

« Les profs, tome 22 » de Erroc, 11/20

« Les gratitudes » de Delphine de Vigan, 11/20

« Le consentement » de Vanessa Springora, 11/20

« Marion, 13 ans pour toujours » de Nora Fraisse, 11/20.

« Le repos du guerrier », de Christiane Rochefort, 11/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Les vertus de l’échec » de Charles Pépin, 12/20

« Danses d’atomes d’or » d’Olivier Liron, 12/20

« Du bon usage de la lenteur » de Pierre Sansot, 12/20

« Manuel de survie à l’usage des incapables » de Thomas Gunzig, 12/20

« Eléna et les joueuses » de Lolita Pille, 12/20

« Confessions d’une radine » de Catherine Cusset, 12/20.

« Le goût des femmes laides » de Richard Millet, 12/20

« Le Potentiel érotique de ma Femme » de David Foenkinos, 12/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« 21 leçons pour le XXIe siècle », de Yuval Noah Harari, 13/20

« Alcools » de Guillaume Apollinaire, 13/20

« Le Glorieux », de Destouches, 13/20

« Misery » de Stephen King, 13/20

« Ma grand-mère avait les mêmes » de Philippe Delerm, 13/20

« Les pensées » de Pierre Dac, 13/20

« Petite histoire de la désinformation » de Vladimir Volkoff, 13/20

« Mon chien stupide » de John Fante, 13/20

« Baise-moi » de Virginie Despentes, 13/20

« Le liseur du 6h27 » de Jean-Paul Didierlaurent, 13/20

« Un océan d’amour » de Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione, 13/20

« Le musée du silence » de Yôko Ogawa, 13/20

« Un combat et autres récits » de Patrick Süskind, 13/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Comédie française : ça a débuté comme ça » de Fabrice Luchini, 14/20

« L’homme qui aimait les femmes » de François Truffaut, 14/20

« Poèmes saturniens » de Paul Verlaine, 14/20

« Le désir d’être un volcan » de Michel Onfray, 14/20.

« L’insoutenable légèreté de l’être » de Milan Kundera, 14/20

« Vénus érotica » d’Anaïs Nin, 14/20

« Facebook m’a tuer » d’Alexandre des Isnards et Thomas Zuber, 14/20

« La leçon d’écriture », de Raymond Jean, 14/20

« Premier Bilan Après L’apocalypse » de Frédéric Beigbeder, 14/20

« La mémoire des murs » de Tatiana de Rosnay, 14/20

« Le désordre azerty » d’Eric Chevillard, 14/20

« Contes de la folie ordinaire » de Charles Bukowski, 14/20

« Journal intime d’un chat acariâtre » de Frédéric Pouhier & Susie Jouffa, 14/20

« Les Bidochon, tome 20 », de Christian Binet, 14/20

« Un roi clandestin » de Sophie Le Callenec, 14/20

« La métamorphose » de Franz Kafka, 15/20

« Barbe bleue » d’Amélie Nothomb, 15/20

« Demain les chiens » de Clifford D. Simak, 15/20

« Écrits sur l’art » de Charles Baudelaire, 15/20

« De la littérature industrielle » de Charles-Augustin Sainte-Beuve, 15/20

« La réalité de la réalité » de Paul Watzlawick, 15/20

« Les amours impossibles » de Saverio Tomasella, 15/20

« Poésies et souvenirs » de Gérard de Nerval, 15/20

« Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… » de Kai Hermann et Horst Rieck, 15/20

« Art » de Yasmina Reza, 15/20

« Un bon écrivain est un écrivain mort » de Guillaume Chérel, 15/20

« Tous les diamants du ciel » de Claro, 15/20

« Ça m’intéresse », 15/20

« Illuminations » d’Arthur Rimbaud, 15/20

« Éloge de l’oisiveté » de Bertrand Russell, 15/20

« Charlie Hebdo », de ceux qui veulent des coquelicots, 15/20

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est cropped-aa.png

« Langue française, arrêtez le massacre ! » de Jean Maillet, 16/20

« Become », d’Emery Allen, 16/20

« L’Humanité disparaîtra, bon débarras ! » d’Yves Paccalet, 16/20

« Leaves of grass » de Walt Whitman, 16/20

« Vingt-quatre heures de la vie d’une femme » de Stefen Zweig, 16/20

« La poétique de l’espace », de Gaston Bachelard, 16/20

« Au régal des vermines » de Marc-Edouard Nabe, 16/20.

« L’idole » de Serge Joncour, 16/20

« L’homme qui rétrécit » de Richard Matheson, 16/20

« Lire ! » de Bernard Pivot, 16/20

« Promenades en bord de mer et étonnements heureux » d’Olivier de Kersauson, 16/20

« Le livre de l’intranquillité » de Fernando Pessoa, 16/20

« Le silence de la mer » de Vercors, 16/20

« Mon guide de survie », de Jérôme Eho, 16/20

« Autobiographie d’une courgette » de Gilles Paris, 16/20

Les Bidochon, de Christian Binet, 16/20

« Le grand cahier » d’Agota Kristof, 16/20

« J’ai surmonté la maladie de Lyme » de Laura Arnal et Charlotte Guttinger, 16/20.

« L’œil du loup » de Daniel Pennac, 16/20

« Le petit joueur d’échecs » de Yôko Ogawa, 16/20

« Introduction à la pensée complexe », d’Edgar Morin, 16/20

« Une prière à la mer » de Khaled Hosseini, 16/20

« Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders, 17/20

« Le baron perché » d’Italo Calvino, 17/20

« Aveux et anathèmes » d’Emil Cioran, 17/20

« Le jour des corneilles » de Jean-François Beauchemin, 17/20

« Pourquoi tant d’E.N. ? » d’Eric Naulleau, 17/20

« Le diable est dans les détails » de Leïla Slimani, 17/20

« La grande traversée » de Shion Miura, 17/20

« Tao Te King : Le Livre de la Voie et de la Vertu » de Lao Tseu, 17/20

« La bonne » d’Isabel Marie, 17/20

« Le jardin de l’ogre » de Leïla Slimani, 17/20

« Le plus petit baiser jamais recensé »de Mathias Malzieu, 17/20

« Nous sommes la France » de Natacha Polony, 17/20

« Un soir de décembre » de Delphine de Vigan, 17/20

« Faut pas prendre les cons pour des gens » d’Emmanuel Reuzé et Nicolas Rouhaud, 17/20

« Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages » de Sylvain Tesson, 17/20.

« L’élégance des veuves » d’Alice Ferney, 17/20

« La planète des singes » de Pierre Boulle, 17/20

« Gouttière » de Remo Forlani, 17/20

« Pétage de plombs chez François 1er » d’Ariane D., 18/20

« Les fleurs du mal », de Charles Baudelaire, 18/20

« Marguerite n’aime pas ses fesses » de Erwan Larher, 18/20

« Poésies » d’Arthur Rimbaud, 18/20

« Le grand écrivain », de Jean-François Merle, 18/20

« Le concombre masqué : L’intégrale des Années Pilote » de Nikita Mandryka, 18/20

« Athanagor Wurlitzer (Obsédé sexuel), Tome 3 : Mode d’emploi » de Maëster, 18/20

« Kador, l’intégrale » de Christian Binet, 18/20

« No et moi » de Delphine de Vigan, 18/20

« Anthologie de la répartie », de Julien Colliat, 18/20

« Les loyautés » de Delphine de Vigan, 18/20

« Une sirène à Paris »de Mathias Malzieu, 18/20

« Les déraisons » d’Odile d’Oultremont, 18/20

« La preuve » d’Agota Kristof, 18/20

« Dictionnaire San-Antonio » de Frédéric Dard, 19/20

« Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes, 19/20

« Lettre à Laurence » de Jacques de Bourbon Busset, 19/20

« Les chants de Maldoror » du Comte de Lautréamont, 19/20

« On ne badine pas avec l’amour » d’Alfred de Musset, 19/20

« Idées noires » de Franquin, 19/20

« Poil de carotte » de Jules Renard, 19/20.

« Les heures souterraines » de Delphine de Vigan, 19/20

« Les misérables » de Victor Hugo, 19/20

« Jean-Claude Tergal attend le grand amour » de Didier Tronchet, 19/20

 

« Chanson douce » de Leïla Slimani, 20/20

« Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand, 20/20

« Le Misanthrope » de Molière, 20/20

« Le journal d’une femme de chambre » d’Octave Mirbeau, 20/20

« Jean-Claude Tergal » de Didier Tronchet, 20/20

« Les rêveries du promeneur solitaire » de Jean-Jacques Rousseau, 20/20