L’extrait du mardi #10

J’aimais alors les livres qui sentaient la sueur, le tabac froid, la peinture d’atelier, l’huile de coude, le ressui d’hiver et les écrivains qui ressemblaient à des sculpteurs en blouse grise ou à des peintres aux mains multicolores. J’aimais me placer derrière l’épaule de Flaubert, de Proust ou de Claudel pour les voir raturer, déchirer, … Lire la suite de L’extrait du mardi #10

Un sujet un verbe un compliment

Phénomène sociétal énervant où le manque d'effort devient une marque déposée. J'en ai marre des lecteurs assassins ou complaisants dont la critique ne dépasse qu'à peine les deux syllabes ! . Génial ! . Trivial ! . J'aime ! . Calamiteux ! . Sublime ! . Nul ! Splendides critiques, je n'aurais pas fait mieux … Lire la suite de Un sujet un verbe un compliment

« Inhumaines » de Philippe Claudel, 10/20

En période vacances je teste, parfois je déteste. Je viens d'essayer Florian Zeller. Sans conviction. A la trappe. Sa lecture m'apporte rien. Aujourd'hui c'est Philippe Claudel. J'attends sereinement ma pression blonde tandis que le brumisateur transforme la terrasse du café où j'ai posé ma tente en océan mécontent. J'ai de l'écume plein les cheveux. J'attaque … Lire la suite de « Inhumaines » de Philippe Claudel, 10/20