Mélancovide

Quand les derniers espoirs sont restés en gare,Aussi confinés que ceux d'un soleil hagard...Qui ne voudrait pas s'envoler, sortir du rang,Quitter cette ville immobile imaginée par Cioran ?Tout est interdit, théâtres, stades et musées,Tout est fermé même les supermarchés !Les jours ressemblent à des oiseaux sans ailes,Des horizons divers sans la moindre hirondelle.Le gouvernement veut … Lire la suite de Mélancovide

Je me prends pour Hercule Savinien Cyrano de Bergerac

Quand les logis sont endormis, les rues en Paris sont peu sûres et foi d'Hercule Savinien je ne saurais m'y aventurer sans flambeau et sans ôter ma main de ma dague. Seule mon ombre m'accompagne et ce serait déplaisir de trouver un double de ma physionomie me suivant pas à pas et parlant comme je … Lire la suite de Je me prends pour Hercule Savinien Cyrano de Bergerac

« Aveux et anathèmes » d’Emil Cioran, 17/20

Les gens Se débarrasser de la vie, c’est se priver du bonheur de dire du mal des gens. Or les gens constituent une source inépuisable de déception d’où parfois éruptionne une agréable surprise qui donnera du relief à la morne irréalité de votre réalité. Lire Cioran c’est le moyen le plus sûr de ne pas … Lire la suite de « Aveux et anathèmes » d’Emil Cioran, 17/20