Les prix littéraires sont truqués !

Ah j'ai mal, je ne comprends rien, c'est quoi ce truc, jamais rien lu d'aussi tartignole ! Un livre qui sent le tabac, qui pue des pieds, autant que ma grand-mère maternelle. Celle qui se lavait une fois par semaine et qui encore vivante sentait le moisi. C'est embrouillé, débraillé, hermétique, autistique, plein de tiques … Lire la suite de Les prix littéraires sont truqués !

« La Littérature sans estomac », de Pierre Jourde, 18/20

Je suis parfois un moqueur, un provocateur. Mon seuil de tolérance est très peu élevé en face de la médiocrité telle que je pense la cerner. Or je trouve mon maître dans ce livre qui conspue les textes indigents promus au rang de chefs d’œuvre. Des livres qui font passer la pauvreté pour de la … Lire la suite de « La Littérature sans estomac », de Pierre Jourde, 18/20