La loi c’est la loi

Condamné en première instance à 4 626 ans de prison, Népomucène Foster a fait appel et a plaidé coupable pour les cinq cents meurtres qu’il a commis. Son avocat a invoqué des circonstances atténuantes. Ému par la jeunesse meurtrie de l’accusé, le Juge s’est montré magnanime. Il a accepté une remise de peine de 626 ans. … Lire la suite de La loi c’est la loi

L’extrait du mardi #38

C'est alors que je compris toute la puissance morale de ce préjugé. Se croire honnête parce qu'on est esclave ! C'est alors que je compris aussi la force de ce frein contre la révolte : l'espoir d'une retraite. Allons, bourgeois ! Vous avez encore de beaux jours à régner sur le peuple ! Vous n'aurez … Lire la suite de L’extrait du mardi #38

Jules Farges poète (2)

Il était promis à un grand avenir. Les plus belles dames l’auraient dévoré des yeux lui qui prétendait qu’écrire de la poésie ne cherchait qu’à séduire son âme et celle des jolies dames. On l’eut reçu dans les plus belles cours d’Europe. On aurait appris ses poèmes à l’école. Une statue aurait été élevée dans … Lire la suite de Jules Farges poète (2)

Jules Farges poète (1)

Jules Farges (1884-1920) fut emprisonné à l'âge de quinze ans pour un délit bénin qu'il n'avait pas commis. C'est là, en prison, qu'il commença à écrire ses premiers vers. Derrière ses barreaux, victime d’une injustice qui le condamna à trois mois de réclusion malgré son jeune âge, il exprima ses songes et ses rêves d’adolescent … Lire la suite de Jules Farges poète (1)